Communiqué de presse des élus du groupe d’opposition “L’ambition à gauche pour Saint-Denis”  suite au conseil municipal du 29 novembre 2018

0

Jeudi 29 Novembre se tenait le conseil municipal de Saint-Denis, un conseil important avec notamment la communication du Maire suite au départ de l’adjoint au commerce, le rapport de la mission d’information suite à la découverte de 500 kg de cannabis fin 2016 au Centre Technique Municipal et le PNRQAD. Sur l’ensemble de ces sujets le Maire et la majorité municipale manquent clairement de lucidité sur l’état de notre ville et l’échec de leur politique.

Le maire confirme le départ de l’adjoint au commerce et reporte la délibération à la MCA après l’agression d’un agent assermenté

Le Maire de Saint-Denis a confirmé la démission de M. Julien Colas refusée une première fois par ce dernier, avant que l’élu finisse par la confirmer en raison de divergences avec le Maire. Cette démission est un nouveau désaveu pour le Maire et la majorité municipale, illustrant l’échec total de leur politique en matière de commerce et les divisions au sein de la majorité municipale. De plus, alors que le Maire devait renouveler la subvention de 80 000 euros à la Maison du commerce et de l’artisanat, avec un dossier toujours aussi vide que l’année dernière, il a été obligé de reporter ce dossier suite à la mise en cause Vice-président de la MCA dans  l’agression violente d’un agent assermenté de la Ville.

Remise du rapport de la mission d’information sur la saisie de 500 Kg de cannabis au Centre Technique Municipal

Le 18 novembre 2016 un agent du Centre Technique Municipal (CTM) a été interpellé sur le site en flagrant délit avec 500 kg de cannabis. Au lendemain de cette interpellation, nous avions exigé que toute la lumière soit faite sur cette affaire et notamment savoir comment un bâtiment municipal avait pu être le lieu d’un trafic de drogue d’envergure sans que personne ne s’en rende compte et n’alerte la police ; et comment de nombreux véhicules de luxe, présumés volés, avaient pu être entreposés dans les locaux du CTM sans que, là non plus, personne ne s’en rende compte et n’alerte la police.

Le rapport de la mission d’information pointe des dysfonctionnements graves qui avaient cours au CTM et au service des fêtes : absence de gardiennage continu, un service sous l’influence de l’agent mis en cause, loi du silence et un recrutement des agents qui ne respectait pas les procédures. Le rapport pointe également la responsabilité de la hiérarchie et du Maire dans le maintien en poste de l’agent mis en cause suite à une 1ère incarcération lors d’une précédente affaire de drogue. Le principal suspect a ainsi profité de la passivité de la hiérarchie et de la municipalité. Connaissant ses antécédents judiciaires, la municipalité aurait dû engager une procédure pour obtenir sa révocation et prendre des mesures pour rétablir un fonctionnement régulier du service.

PNRQAD de Saint-Denis, la ville se félicite tandis que l’insalubrité ne recule pas

Une délibération concernant l’ajout de nouvelles adresses dans le PNRQAD de Saint-Denis a été débattu lors de ce conseil. Cette délibération a permis de débattre du bilan du PNRQAD et de l’effet des mesures prises par la Ville.

Les élus d’opposition ont à nouveau questionné le bilan de la municipalité dans la lutte contre l’habitat indigne sur ses trois volets : opération d’aménagement, accompagnement des copropriétés et mesures coercitives.

Malgré certaines opérations qui aboutissent après plusieurs années d’attente, rien ne permet de dire que l’insalubrité recule à Saint-Denis. Les arrêtés d’insalubrité ou de péril restent insuffisants et leur suivi doit être améliorée afin de mieux protéger les locataires qui vivent dans des conditions inacceptables. Depuis le lancement du 1er PNRQAD le dispositif n’a pas évolué avec des outils innovants pour mieux soutenir les copropriétés victimes parfois de syndics indélicats voire malveillants quand ils sont complices de marchands de sommeil. Enfin, la municipalité a tardé à mettre en place le permis de louer, nouvel outil pour les communes, qui sera effectif à Saint-Denis en 2019.

 

 

Share.

Comments are closed.