Communiqué de presse des élus du groupe l’ambition à gauche de Saint-Denis suite au Conseil municipal

0

Ce jeudi 31 Mai se tenait le Conseil municipal de Saint-Denis, un conseil dense avec plusieurs points importants à l’ordre du jour, comme le Plan d’aménagement et de développement des déplacements, une délibération concernant la police municipale, le PNRQAD, un voeu sur l’accueil des migrants, ainsi qu’une intervention de l’éco-parlement des écoliers venu présenter le compte rendu de leurs travaux.

 

L’adjoint à la sécurité avoue lui-même l’échec de Laurent Russier et de la majorité municipale

 

Un débat ubuesque s’est engagé lors de la séance entre le Maire et son adjoint en charge de la tranquillité Publique, ce dernier critiquant violemment la politique de la ville en matière de sécurité. En effet, une simple délibération concernant l’augmentation d’heures supplémentaires pour les policiers municipaux a déclenché un vif débat au sein du Conseil municipal, l’élu en charge de la sécurité dénonçant l’inaction de sa propre majorité quant au recrutement de policiers municipaux.

 

Alors que la ville a péniblement budgété 55 postes de policiers municipaux, la délibération soumise lors de ce conseil faisait état de 23 postes vacants! Les élus du groupe socialiste ont régulièrement interpellé Laurent Russier sur l’absence de recrutement de policiers municipaux. L’unique réponse du Maire de Saint-Denis était d’invoquer un taux de rotation important des effectifs, avec certes des nouveaux recrutements, mais aussi beaucoup de départ au sein de service, arguant de la difficulté de la ville à retenir ses agents face à la concurrence d’autres collectivités.  L’adjoint à la Tranquillité Publique a alors complètement démenti cette version en affirmant que « rien n’a été fait pour retenir ces agents » pointant également un grave problème de transparence dans le suivi des recrutements et d’un management brutal en interne.

Ce débat démontre à nouveaux la crise profonde que traverse la majorité municipale avec un adjoint désavouant publiquement le Maire et la Direction Générale, mais plus encore, il démontre l’inaction coupable, de Laurent Russier sur les problématiques de sécurité, donnant l’impression de découvrir les problèmes de recrutement et de manque de transparence au sein de la Police Municipale. Le même Maire de Saint-Denis qui ne cessent de se défausser de ses responsabilités sur l’Etat en réclamant plus d’effectifs de policiers nationaux alors que lui-même ne fait rien pour pourvoir les postes de sa propre police municipale !

 

La ville toujours en échec dans la lutte contre l’habitat insalubre

Une délibération sur le PNRQAD a été présentée lors de ce conseil, proposant l’incorporation des tristement célèbres cop du 15 place Victor Hugo et 48 rue de la République tous deux connus pour avoir appartenus à des marchands de sommeil. Ces deux bâtiments insalubres étant loués à des familles en difficultés à des tarifs prohibitifs, et ce, en dépit des arrêtés périls mis en place par la ville. Tout ceci nous démontre à nouveau l’inefficacité de la ville à lutter de manière durable contre ces marchands de sommeil qui continue de prospérer notamment dans le centre-ville. Les élus socialistes ont tenu à rappeler que la ville doit se saisir de tous les outils mis à sa disposition pour lutter contre ses pratiques, le permis de louer en est un. Suite à sa mise en place par Plaine Commune sur le périmètre du PNRQAD, la ville se doit le mettre en application au plus vite.

 

Un débat rafraîchissant avec les enfants de l’Eco-parlement des écoliers

Les enfants membres de l’éco-parlement des écoliers sont venus présenter leurs travaux en ouverture du Conseil municipal. Un travail remarquable réalisé par les enseignants des écoles de la ville, permettant aux enfants de retranscrire de manière claire et précise leurs attentes en matière de développement durable. Beaucoup de proposition pertinentes comme celle d’améliorer la pratique du vélo en ville quand on sait que la ville compte peu de pistes cyclable et que le déploiement des vélibs est pour le moment quasi inexistant. Le Maire serait bien inspiré d’écouter plus souvent l’opinion des dionysiens et ce quelques soit leur âge…

 

Les élus socialistes disent non au Charles de Gaulle Express

Le Conseil municipal a acté l’adhésion de la ville à l’association “Non au Charles de Gaulle Express”. Les élus socialistes ont soutenu cette proposition, car le Charles de Gaulle Express est une initiative privée d’un transport direct entre paris et l’aéroport Charles De Gaulle pour un tarif prohibitif excluant le pass navigo. Cette ligne est tout sauf dans l’intérêt des Dionysiens. C’est pour cela que nous défendons le maintien de la ligne 17 métro du Grand Paris Express, reliant Pleyel à Charles de Gaulle et financé par Ile-De-France mobilités (ex-STIF).

 

Les élus socialistes proposent un voeu sur la situation des migrants du nord de Paris

Les élus socialistes par l’intermédiaire d’Alice Rascoussier ont présenté un voeu concernant la situation des migrants présents notamment sur les berges du canal Saint-Denis. L’occasion de rappeler les conditions indignes dans lesquels vivent ces migrants. Ce voeu fut également l’occasion interpeller l’Etat afin de trouver d’urgence des solutions dignes pour prendre en compte la souffrance et la précarité des familles concernées et notamment d’exiger la création rapide de places supplémentaires d’hébergement pour l’accueil de primo-arrivants sur l’ensemble du territoire français et prioritairement en Île de France.

 

Share.

Comments are closed.