Communiqué de presse des élus socialistes de Saint-Denis de sortie de Conseil Municipal

0

Le jeudi 4 Avril se tenait le conseil municipal de Saint-Denis, un conseil important avec la conférence communale de Plaine Commune, la prise de position du conseil municipal concernant la loi Blanquer et la mise en place d’un médiateur municipal.

Le conseil municipal soutient les mobilisations contre la loi Blanquer

Le conseil municipal de ce jeudi a donné la parole aux syndicats enseignants actuellement en grève contre la loi Blanquer. Les élus d’opposition du groupe soutiennent  la mobilisation des syndicats et des parents d’élèves contre cette réforme Blanquer, qui dans la lignée de la réforme du Bac et participe à creuser encore plus les inégalités au sein de l’École.

Les besoins pour l’École en Seine-Saint-Denis, pour permettre la réussite de tous les enfants sont immenses, les moyens restent encore insuffisants, que ce soit en terme de postes d’enseignants ou de moyen financier.  Cette réforme est en réalité un véritable cadeau fait à l’enseignement privée. Avec la mise en place de la scolarisation obligatoire dès 3 ans, l’obligation de financement des écoles privées sous contrat par les communes se trouve ainsi étendue aux élèves à l’école maternelle.

À rebour d’une politique éducation ayant pour ambition la réussite de tous les élèves, cette réforme n’est que la confirmation de la ligne politique menée  par ce gouvernement en matière d’éducation, sur l’enseignement supérieur avec la mise en place de la sélection à l’entrée de l’université à travers parcoursup, l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiants étrangers, la réforme du bac et aujourd’hui cette loi Blanquer.

Plaine Commune présente un bilan loin d’être satisfaisant

Ce conseil municipal était également consacré à la présentation du bilan de Plaine Commune. Les élus de groupe d’opposition l’Ambition à Gauche ont une nouvelle fois exprimé une certaine exaspération sur la question de la gestion des déchets, notamment devant les conséquences de la modification des rythmes de collecte et regretté une fois encore que Plaine Commune n’ait jamais revu sa copie devant le bilan accablant de cette réforme. Un bilan accablant tant sur le plan du cadre de vie avec nos poubelles jaunes qui débordent que sur le plan écologique avec une performance de tri qui se dégrade.

Nous avons également dressé le bilan désastreux de la ville et de Plaine Commune sur la question de la propreté. Les abords des écoles de nos enfants et les parcs et jardins dans lesquels ils jouent sont d’une saleté inacceptable. Les 160 signalements recueillis par Notre Saint-Denis depuis une dizaine de jours démontre sur ce sujet les dysfonctionnements du dispositif Allo Agglo dont l’analyse des données prouveraient que la ville est de plus en plus propre. Une nouvelle fois nous avons plaidé pour plus de moyens matériels et humains au bénéfice de Saint-Denis aujourd’hui sous doté par rapport aux autres villes de l’EPT pourtant moins sales et moins fréquentée.

Saint-Denis met en place un médiateur municipal

Si nous n’avons pas d’opposition au principe d’un médiateur municipal, les élus du groupe l’Ambition à gauche ont insisté sur la nécessité d’améliorer le traitement des demandes individuelles des habitants. Beaucoup d’habitants sollicitent les services de la ville sans avoir aucune réponse. Nous serons donc vigilants quant au travail du médiateur, en espérant que celui-ci permette une réelle amélioration du rapport la municipalité et ses administrés.  

Share.

Comments are closed.