Warning: fopen(/homepages/35/d543865517/htdocs/app580766371/wp-content/plugins/akismet-privacy-policies/languages/akismet-privacy-policies-fr_FR.mo): failed to open stream: No such file or directory in /homepages/35/d543865517/htdocs/app580766371/wp-includes/pomo/streams.php on line 153

Warning: session_start(): Cannot start session when headers already sent in /homepages/35/d543865517/htdocs/app580766371/wp-content/plugins/participants-database/vendor/wp-session-manager/wp-session-manager.php on line 46
Conseil municipal du 14 avril : bilan de plaine commune, logement social, centre ville - PS Saint-Denis

Conseil municipal du 14 avril : bilan de plaine commune, logement social, centre ville

0

Jeudi 14 avril 2016 se tenait le Conseil Municipal du mois d’avril avec pour principaux points à l’ordre du jour le bilan de Plaine Commune, la présentation de l’organisation de l’Euro 2016, la mise en place de la 2ème phase de la vidéo-protection ou encore la réorganisation du service municipal du logement.

Bilan de Plaine Commune : les élus socialistes rappellent leurs priorités pour le Territoire

Suite à la longue présentation des différentes actions de Plaine Commune les élus socialistes sont intervenus pour rappeler leurs désaccords notamment sur les questions d’emploi et de la propreté. Les élus socialistes ont dénoncé la réduction du rythme de ramassage des déchets recyclables qui sont désormais ramassées seulement une fois tous les 15 jours. Ce choix a été fait sans concertation avec les villes ou avec les habitants et a désorganisé leur collecte. A l’heure où la conscience écologiste s’éveille, cette mesure n’incite pas au tri.

Sur l’emploi, autre compétence de Plaine Commune, les élus socialistes ont dénoncé les insuffisances de la stratégie de développement économique du territoire, basée sur l’arrivée de grands groupes qui s’installent avec leurs salariés en ne créant que très peu d’emplois locaux plutôt que de favoriser l’émergence et le développement d’entreprises locales. L’annonce dans la presse du possible départ du nouveau siège social de SFR, rappelle les risques de cette stratégie de développement qui laisse la ville à la merci des décisions des grands groupes qui peuvent partir et créer demain de nouvelles friches.

Les élus socialistes interpellent le Maire sur la sécurité des piétons dans le centre-ville

Les élus socialistes ont voté pour la mise en œuvre de la deuxième phase de la vidéo-protection tout en demandant un calendrier précis d’installation de ces caméras. Une nouvelle fois le groupe socialiste a demandé que ces caméras puissent aussi être utilisées à des fins de verbalisation par la Police Municipale et non uniquement pour la résolution d’enquêtes. L’utilisation en temps réel par la Police Municipale des caméras permettrait de combattre plus efficacement les routards à 2 roues ou en voiture qui sont un danger pour les piétons du centre-ville. Ils ont également demandé de mettre en place des aménagements urbains pour limiter la vitesse dans le centre ville et d’enfin interdire réellement l’entrée des véhicules qui n’ont rien à y faire.

Les élus socialistes dénoncent les dysfonctionnements graves du service logement et demandent davantage de transparence dans les attributions

Lors de la présentation de la réorganisation du service logement, les élus socialistes ont dénoncé les dysfonctionnements graves au sein du service logement de la ville où plus de 1300 dossiers sont en attente de saisie. Ce retard a des conséquences graves sur les demandeurs qui parfois peuvent perdre l’ancienneté de leur numéro unique régional. Les élus ont dénoncé la politique de logement de la ville sur son contingent qui plutôt que de proposer des solutions de relogement préfère renvoyer les demandeurs vers d’autres contingents via le DALO notamment. Enfin, les élus socialistes ont une nouvelle fois demandé de la transparence dans la désignation des dossiers présentés aux bailleurs. En s’inspirant des bonnes pratiques mises en place par Aubervilliers, Rennes ou Paris, les élus socialistes ont une nouvelle fois proposé la mise en place de la cotation de la demande, l’anonymat des dossiers et la création d’une commission de désignation pluraliste. Dans un contexte de déséquilibre entre l’offre et la demande de logements sociaux ces mesures permettraient une meilleure efficacité et davantage de transparence.

Deux vœux présentés

Deux vœux ont été présentés au conseil municipal. Présenté par la majorité municipale, le premier dénonçait l’arrêt fin de la contribution du Département au fonctionnement des crèches municipales dont ce n’est pas une compétence. Les élus socialistes s’y sont opposés, la majorité municipale oubliant un peu vite que le Département, malgré ses difficultés liées au financement des prestations sociales non compensées par l’État, accroît son investissement en direction des communes pour développer l’offre de garde et pour rénover les locaux des crèches départementales.

Un deuxième vœu a été adopté sur notre proposition afin de dénoncer les mesures prises par Valérie Pécresse et la droite régionale contre le logement social outil essentiel pour lutter contre la crise du logement en Île-de-France et qui, bien utilisé, contribue à la mixité sociale, enjeu majeur dans une ville comme Saint-Denis, en particulier dans ses quartiers anciens dégradés.

Share.

Comments are closed.