[Conseil municipal] Budget 2017 et création de la commission d’information sur le CTM à l’initiative des socialistes

0

Ce jeudi 30 mars 2017, avait lieu le Conseil Municipal dont les deux points importants étaient le vote du Budget Primitif 2017 et la mise en place d’une commission d’information et d’évaluation sur le fonctionnement du Centre Technique Municipal. Les élus socialistes ont dénoncé les choix budgétaires faits par le Maire et son équipe et ont voté contre le budget 2017.

Budget 2017 : Pas de changement en vue pour les Dionysiens

Le vote du Budget Primitif 2017 était cette année un moment important car il devait anticiper les incertitudes liées à l’élection présidentielle mais aussi parce qu’il s’agissait du premier budget présenté par le nouveau Maire désigné en décembre dernier.

Les élus socialistes ont regretté que le changement de Maire ne se traduise pas par des changements concrets dans les choix budgétaires de la ville. Une nouvelle fois, la majorité municipale fait le choix de ne pas maîtriser ses dépenses de fonctionnement notamment ses dépenses de personnel qui  progressent de 4,8 millions d’euros représentant désormais près de 68% du total des dépenses.

Le Maire, comme son prédécesseur, cherche à faire porter la responsabilité des difficultés budgétaires sur l’État qui baisse sa dotation forfaitaire. Si la baisse est réelle, elle est cette année moins importante que les années précédentes et est à nouveau intégralement compensée par les mécanismes de péréquation comme la Dotation de Solidarité Urbaine. Au final, les recettes sont à nouveau en hausse grâce aux recettes fiscales mais cette augmentation ne compense pas l’explosion des dépenses de fonctionnement.

Un budget qui fragilise les marges de manœuvre futures de la ville

Ce budget s’inscrit dans un contexte incertain où demain, l’extrême-droite ou les droites de Fillon et de Macron, avec leurs projets d’austérité généralisée pour les collectivités territoriales pourraient gagner l’élection présentielle. Fillon propose plus de 7 milliards d’euros d’économie pour les collectivités, Macron est à 10 milliards d’euros avec en plus la suppression de 80% de la taxe d’habitation soit autant de ressources en moins pour les villes.

Le Maire et sa majorité municipale n’anticipent pas cette hypothèse puisqu’ils proposent un budget qui fragilise les marges de manoeuvre de la ville. Avec des dépenses non maîtrisées sans amélioration du service public, la municipalité  diminue son épargne brute et elle est obligée d’augmenter son recours à l’emprunt. Depuis 2012, la dette de la ville est passée de 98 millions d’euros à 125 millions d’euros. La situation financière de la ville se dégrade année après année.

Un soi-disant nouveau souffle qui masque difficilement des reculs

Suite à son élection, le Maire avait annoncé plusieurs mesures. La présentation du financement de ces mesures démontre malheureusement qu’il s’agit plus d’un écran de fumée que d’un nouveau souffle.

Le budget accordé aux « brigades vertes » n’est que de 30 000 euros alors que dans le même temps le Maire annonce que le retour au ramassage hebdomadaire des poubelles jaunes n’aura pas lieu avant 2018. Le budget participatif passe à 200 000 euros alors que dans le même temps, le budget participatif 2016 est un échec et n’a même pas été présenté devant le Conseil Municipal.

Le plan lecture et le « conVersatoire » sont tous deux budgétés à 15 000 euros seulement alors que budget aux associations diminue.

Dans le même temps, les élus socialistes ont dénoncé que la baisse par rapport à l’année dernière du nombre de gardes  de l’environnement et des policiers municipaux.

Une augmentation des impôts locaux en 2016 pour rien !

A la lecture du budget et des difficultés présentées par la municipalité qui annonce que 2018 sera très difficile financièrement pour la ville, les élus socialistes d’opposition ont l’impression que l’effort fait par les Dionysiens qui ont vu leur taxe d’habitation augmenter de 10% l’an dernier, n’a servi à rien.

La ville continue de ne pas maîtriser ses dépenses de fonctionnement ce qui aggrave la dette et réduit nos capacités à préparer sereinement l’avenir. Les élus socialistes ont donc à nouveau voté contre les taux d’imposition de 2017 qui sont les mêmes qu’en 2016 car l’augmentation de l’an dernier ne sera justifiée que lorsque la ville aura su maîtriser ses dépenses  ou qu’elle aura sensiblement améliorée le quotidien des Dionysiens.

Les élus socialistes mettent en place une commission d’information et d’évaluation sur le CTM

En toute fin de soirée avait lieu la mise en place d’une commission d’information et d’évaluation sur le CTM. Cette commission avait été demandée par les 12 élus du groupe socialiste face à l’absence de transparence du Maire et de son équipe sur l’enquête administrative et sur les décisions qu’ils avaient prises suite à la saisie de 500 kg de cannabis au sein des bâtiments municipaux.

Alors que la Maire a décidé de prendre des mesures sanctionnant les agents, les élus socialistes tenaient à faire toute la lumière sur les responsabilités et surtout assurer la transparence pour les Dionysiens et les agents.

Cette commission est composée de 9 membres élus proportionnellement : 7 de la majorité municipale et 2 de l’opposition : Maud Lelièvre et Adrien Delacroix. Les élus d’opposition ont demandé à ce que le président ou le rapporteur de cette commission soit un membre de l’opposition.

Share.

Comments are closed.