Les élus socialistes interpellent le Maire Didier Paillard sur la manifestation “ftour debout”

0

Les élus socialistes ont écrit à Didier Paillard pour avoir des précisions concernant l’organisation d’une manifestation “ftour debout” samedi 11 juin, sur le parvis de la mairie, et portée par des organisations comme le Parti des Indigènes de la République, dont la porte-parole tient régulièrement des propos racistes, antisémites ou homophobes.

Plus que jamais nous avons besoin de rapprocher nos concitoyens et non de les diviser. Malgré les difficultés, c’est par la défense d’une société fraternelle que nous pouvons tous ensemble faire société, au-delà de nos origines, nos opinions et de nos croyances ou non croyance.

 

 Monsieur le Maire,

Nous tenons à vous écrire au sujet de l’organisation de l’évènement « Ftour Debout » organisé sur le parvis de la Basilique samedi 11 juin 2016.

Nous avons appris sur les réseaux sociaux l’organisation de cet évènement organisé par un collectif. Ce collectif d’associations et de partis prévoit d’organiser un repas au coucher du soleil pour la rupture du jeûne dans le cadre du mois de ramadan en « solidarité avec les habitants d’une ville stigmatisée et les dionysiens expulsés ».

Monsieur le Maire, nous tenons à vous exprimer notre incompréhension. Les associations cultuelles de notre ville ont besoin d’être accompagnées par la ville par un soutien logistique pour que le mois de ramadan se déroule dans de bonnes conditions comme la ville le fait par ailleurs à Porte de Paris avec les « Tables du Ramadan » permettant aux associations humanitaires de distribuer des repas aux plus précaires lors de la rupture du jeûne. Néanmoins l’organisation de ce soutien ne peut en aucune manière se faire à travers un évènement politique comme « Ftour Debout ».

Nous vous exprimons également notre colère de voir la ville de Saint-Denis officiellement soutenir cette initiative, d’après ce qu’en disent les organisateurs. Le nom de notre collectivité apparait ainsi aux côtés d’organisations comme le PIR (parti des indigènes de la république) dont la porte-parole tient régulièrement des propos racistes, antisémites ou homophobes, aux côtés de la commission « non-mixte racisée » de Paris 8 ou encore des organisateurs du « Camp d’été Décolonial »… Non seulement vous semblez tolérer cet événement, mais pire, il semblerait que vous le souteniez et participiez à son organisation.

Dénoncer une forme de racisme et de stigmatisation de notre ville, ce n’est pas accepter que cette stigmatisation soit récupérée par d’autres formes de racisme qui combattent de la même manière la diversité et le vivre ensemble.

Nous, élus socialistes de Saint-Denis, nous combattons le racisme sous toutes ses formes et la stigmatisation de notre ville dont la récente une du Figaro Magazine en est la dernière illustration. Cependant nous ne pouvons accepter l’organisation d’un tel évènement dans notre ville. Nous refusons que la stigmatisation de notre ville et le développement d’actes racistes ou anti-musulmans dans notre pays, qui sont malheureusement une réalité, fassent l’objet d’une récupération politique par des organisations qui combattent le vivre ensemble et souhaitent une division de plus en plus forte de notre société.

Nous refusons qu’à terme un amalgame soit fait entre l’idéologie portée par ses organisations et les Dionysiens déjà largement stigmatisés.

Nous refusons de hiérarchiser les combats ou de penser que la lutte contre le sexisme, les violences faites aux femmes ou l’antisémitisme seraient des combats qui ne concerneraient pas les habitants des villes populaires.

Plus que jamais nous avons besoin de rapprocher nos concitoyens et non de les diviser. Malgré les difficultés, c’est par la défense d’une société fraternelle que nous pouvons tous ensemble faire société, au-delà de nos origines, nos opinions et de nos croyances ou non croyance.

Monsieur le Maire, nous vous demandons ainsi de nous préciser votre position concernant cet évènement. Soutenez-vous cet évènement aux côtés du collectif comme l’indiquent les organisateurs ?

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations distinguées.

Adrien Delacroix,
co-président du groupe

Maud Lelièvre,
co-présidente du groupe

 

 

Share.

Comments are closed.