Retour sur le conseil municipal du jeudi 20 octobre 2016: Lutte contre l’habitat indigne et attributions de logements sociaux

0

jeudi 20 octobre 2016 avait lieu le Conseil Municipal de Saint-Denis. Lors de ce conseil, la municipalité a notamment présenté un bilan d’étape sur la lutte contre l’habitat indigne dans le centre-ville et les élus socialistes de Saint-Denis ont également abordé la question des attributions de logements sociaux.

 

Les élus socialistes dénoncent le manque de moyens accordés à la lutte contre l’habitat indigne à Saint-Denis.

Lors de la présentation du bilan du PNRQAD (Programme National de Rénovation des Quartiers Anciens Dégradés), la municipalité a fait l‘autopromotion de sa politique de lutte contre l’habitat indigne dans le centre-ville de Saint-Denis. Les élus socialistes estiment que la lutte contre les marchands de sommeil doit être une priorité. Si elle est affichée comme telle par le Maire et son équipe dans le centre-ville et que la majorité municipale se félicite de son bilan, la réalité vécue par les Dionysiens est toute autre.

Les élus socialistes ont rappelé que la lutte contre l’insalubrité des logements et des copropriétés ne devait pas se limiter au centre-ville car il existe, dans le pavillonnaire et dans les quartiers périphériques des logements ou des immeubles insalubres. Par ailleurs, les moyens mis en œuvre pour lutter contre le logement insalubre sont loins d’être suffisants à la fois par rapport à la taille de la ville mais également par rapport au nombre d’immeubles insalubres. Il y a à ce jour trop peu d’inspecteurs d’hygiène et de salubrité, trop peu d’arrêtés pris par le Maire et enfin, trop peu de signalement effectués par le Maire. A ce titre, les élus socialistes estiment urgent de doubler les effectifs d’inspecteurs de salubrité.

Si au lendemain de l’incendie mortel du mois de juin, le Maire a fait des propositions d’amélioration de la législation dans la lutte contre les marchands de sommeil que nous partageons, à aucun moment la majorité municipale n’a remis en cause  ses politiques de lutte contre le logement indigne ou l’efficacité des services municipaux.

Les élus socialistes exigent la transparence dans l’attribution des logements sociaux.

Les élus socialistes se sont saisis de la délibération sur les conventions de réservation de logements sociaux pour interpeller une nouvelle fois le Maire sur la question des attributions de logements sociaux. Pour la quatrième fois depuis le début du mandat, les élus socialistes ont demandé la mise en place d’une commission de désignation des dossiers proposés par la ville aux bailleurs sociaux.

Les élus socialistes ont également demandé plus de transparence avec la mise en place de l’anonymat des dossiers lors de leur sélection ainsi qu’un bilan des attributions de logements sociaux dans la ville. Une nouvelle fois, la municipalité n’a pas répondu à ces questions et a repoussé à une date ultérieure la mise en place d’une commission de désignation pour laquelle le Maire s’était pourtant engagé en début de mandat.

Share.

Comments are closed.