Warning: fopen(/homepages/35/d543865517/htdocs/app580766371/wp-content/plugins/akismet-privacy-policies/languages/akismet-privacy-policies-fr_FR.mo): failed to open stream: No such file or directory in /homepages/35/d543865517/htdocs/app580766371/wp-includes/pomo/streams.php on line 153

Warning: session_start(): Cannot start session when headers already sent in /homepages/35/d543865517/htdocs/app580766371/wp-content/plugins/participants-database/vendor/wp-session-manager/wp-session-manager.php on line 46
RETOUR SUR LE CONSEIL MUNICIPAL DU 1er OCTOBRE - PS Saint-Denis

RETOUR SUR LE CONSEIL MUNICIPAL DU 1er OCTOBRE

0

RETOUR SUR LE CONSEIL MUNICIPAL DU 1er OCTOBRE

Le conseil municipal du 1er octobre s’est caractérisé par un ordre du jour chargé avec la présence de plusieurs vœux au début du conseil : un vœu de soutien à l’Association des maires de France, un vœu de soutien à la marche pour la dignité du 31 octobre et un vœu présenté par les élus socialistes sur l’accueil des réfugiés. Les élus socialistes sont également intervenus sur la question des pratiques sportives dans la ville et sur les questions budgétaires.

Les élus socialistes à l’initiative pour l’accueil des réfugiés

Le monde traverse aujourd’hui une des plus graves crises migratoires de son histoire. Des millions de personnes sont déplacées fuyant la guerre notamment en Syrie et en Irak, mais également la misère, les persécutions, la mort ou les catastrophes liées aux changements climatiques. Cette crise touche tous les continents dont l’Europe qui doit prendre en charge des milliers de réfugiés. Face à cette situation, les élus socialistes ont proposé au conseil municipal un vœu réaffirmant l’engagement de la ville de Saint-Denis à organiser l’accueil des réfugiés.

Viviane Romana a rappelé la tradition et les valeurs humanistes de la France qui a toujours su accueillir les populations en détresse et a réussi à en faire une force. Les élus socialistes ont également demandé à l’Etat d’organiser non seulement l’accueil et la prise en charge des réfugiés arrivés en Europe par des associations mais également l’arrivée des réfugiés depuis les pays de départ pour mettre fin décompte macabre en Méditerranée en permettant par exemple la délivrance de visas depuis la Turquie, la Jordanie et le Liban. Ce vœu a été voté à l’unanimité.

Les élus socialistes refusent de donner leur soutien à l’AMF

La municipalité a présenté un vœu de soutien à l’Association des Maires de France dans son combat contre la baisse des dotations globales de fonctionnement qui sont les aides accordées aux villes par l’Etat. Adrien Delacroix a dénoncé le choix fait par la majorité de soutenir un vœu rédigé par des maires de droite et qui est à l’opposé de ce que les élus socialistes portent comme répartition des moyens accordés aux villes.
Si la baisse de la dotation de fonctionnement accordée à la ville est réelle, elle est compensée par des mécanismes de péréquation qui permettent de mieux répartir les moyens entre les villes en prenant aux villes riches pour donner aux villes pauvres. Ce mécanisme est rejeté par la droite qui dirige la majorité des villes riches. Les élus socialistes ont donc voté contre le soutien à l’AMF et auraient préféré un vœu défendant les intérêts des Dionysiens en réclamant des moyens supplémentaires pour notre ville avec le maintien de la dotation de fonctionnement et un renforcement de la péréquation à l’échelle nationale.

Les élus socialistes dénoncent le manque d’ambition sportive de la majorité

Les élus socialistes se sont saisis d’une délibération concernant des subventions exceptionnelles pour les clubs sportifs d’élite pour dénoncer l’absence de vision sportive pour notre ville. Corentin Duprey a rappelé que depuis sa réélection de justesse, la municipalité naviguait à vue et n’avait présenté aucune réflexion sur les ambitions et objectifs sportifs de la ville.

Les élus socialistes portent des propositions pour encourager la pratique sportive populaire, favoriser la pratique féminine, développer le handisport… L’aide aux clubs d’élite doit exister mais elle doit se faire majoritairement avec des moyens privés. La ville doit quant à elle être à l’initiative en allant chercher les sponsors et en mettant en place une fondation pour répartir le mécénat sur les différents clubs. Rabia Berrai a pour sa part dénoncé la hausse des tarifs du centre nautique La Baleine et le fait qu’’aujourd’hui très peu d’enfant pouvait apprendre à nager à Saint-Denis. Par ailleurs Hervé Borie a lui aussi insisté sur la nouvelle politique en termes d’activité aquatiques mise en place sans concertation avec les associations sportives et qui mettra en concurrence des activités proposées depuis de nombreuses années par les associations, avec les nouvelles activités proposées par « la baleine ».

Non à toutes les discriminations

Dans le cadre de la présentation des vœux, la majorité municipale a présenté une délibération de soutien à la marche du 31 octobre pour la dignité. Cette marche s’inscrit dans la ligné de la marche pour l’égalité de 1983 et des 10 ans des émeutes de 2005. Si les élus socialistes soutiennent les revendications de cette marche ils ont dénoncé la démarche de la municipalité.
Ce vœu dénonce des pratiques et ne trace aucune perspective alors que les élus de la majorité sont en responsabilité et ont des moyens pour agir et lutter contre les discriminations en allant vers plus d’égalité. Marion Oderda a rappelé que la ville était loin d’être exemplaire dans ses recrutements, dans la composition du conseil ou dans sa lutte contre les discriminations femme-homme. Une feuille de route pour lutter à Saint-Denis contre toutes les discriminations aurait pu être au cœur de ce vœu.

Décisions budgétaires

La majorité municipale a présenté une deuxième décision budgétaire modificative. Les élus socialistes qui voté contre le budget et contre la première décision modificative se sont à nouveau opposé à cette délibération qui ne remet malheureusement pas en causes les grandes orientations décidées. Les élus socialistes dénoncent notamment un manque d’investissement dans les équipements culturels et sportifs et des dépenses de fonctionnement trop importantes. Corentin Duprey s’est toutefois félicité du recul de la municipalité sur l’augmentation des indemnités pour les élus que les élus socialistes avaient empêchés lors du dernier conseil. Cette décision permet de faire économiser à la ville 50 000 euros sur une année et 200 000 euros sur tout le mandat.
Alors que la ville dénonce la baisse de ses dotations, les élus socialistes ont à nouveau souligné la mauvaise gestion de la ville dans la construction des groupes scolaires. Après avoir voté une facture de près de 5 millions d’euros pour les retard du groupe scolaire Confluence, le conseil municipal a dû cette fois voter un nouvel avenant à la construction du groupe Scolaire Niki de Saint-Phalle – Petit Cailloux. Alice Rascoussier a dénoncé que pour la troisième fois, le conseil municipal devait voter de nouveaux crédits pour la construction de ce groupe scolaire pour des travaux qui auraient pu être anticipés en amont comme le fait de ne pas faire de pente de 10% dans la cour récréation. Au total, les travaux supplémentaires de ce groupe scolaire ont coûté près de 1 million d’euros, soit 10% supplémentaires.

Share.

Comments are closed.