Tariq Ramadan : une présence inacceptable … et qui interroge

0

Lundi 18 Mars, un débat consacré à la lutte contre les violences faites aux femmes était organisé à l’Hôtel de ville avec le soutien de la Municipalité. Lors de ce débat, Tariq Ramadan s’est installé dans l’assemblée.

Une présence insupportable et inacceptable alors que ce dernier est actuellement mis en examen pour viols après les plaintes de deux femmes et a été écroué à titre préventif pendant neuf mois.

Nous prenons acte de la réaction de la municipalité qui intervient suite à l’indignation légitime exprimée par des participante-e-s lors du débat ou sur les réseaux sociaux, et dont les médias se sont fait l’écho depuis ce matin. Nous nous étonnons toutefois que le JSD pour sa part, relaie l’affaire en des termes soulignant faiblement la demande express exprimée à Tariq Ramadan de partir. “Plusieurs personnes à la tribune et dans l’assemblée ont exprimé leur gêne. Une poignée de membres de l’assistance a préféré quitter les lieux plutôt que de débattre sous le regard de Tariq Ramadan qui s’est éclipsé discrètement au cours des échanges.” Cette affaire entache une nouvelle fois l’image de notre ville et de ses habitant-e-s. Pourquoi Tariq Ramadan se dit qu’une telle provocation est possible à Saint-Denis ? Pourquoi l’Eglise de scientologie s’installe dans notre ville ? Pourquoi un “énorme couac” permet à une affiche scandaleuse de se retrouver placarder dans les rues et sur les réseaux sociaux pour la quinzaine antiraciste et solidaire ? Et tout cela en moins de 2 mois.

Pendant ce temps, le candidat-Maire veut “vivre Saint-Denis en grand”…. Cherchez l’erreur.

Share.

Comments are closed.